Envoyer à un ami
     
A  
Votre mail  
Sujet  
Message  
   
Votre message a bien été envoyé !
Pollens

Qu’est-ce que le pollen ?

Le grain de pollen est l’élément reproducteur mâle des plantes. On distingue deux types principaux de pollens :

  • les pollens transportés par les animaux, en particulier les insectes, sont de grandes tailles, peu allergisants et concernent surtout les fleurs généralement voyantes et parfumées;
  • les pollens transportés par le vent sont très allergisants.

Un  grain   de  pollen  a  une  taille  microscopique. 

La production par les plantes et le transport des grains de pollens sont soumis aux conditions climatiques : température, vent, pluies, humidité… La dispersion par le vent des grains de pollens engendre des différences importantes de concentrations suivant les espèces et les périodes de l’année. 

L’allergie

Plus de 20 % de la population française souffre d’allergie respiratoire. Le nombre d’enfants allergiques ne cesse d’augmenter. De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de ces manifestations : des facteurs environnementaux intérieurs (acariens, poils d’animaux …), des facteurs environnementaux extérieurs (pollens, moisissures…) et/ou des facteurs de pollution atmosphériques (relations triangulaires entre pollution, pollens et allergies). Une  allergie au pollen s’appelle une pollinose.

Comment se manifeste une pollinose ? 

Très souvent bénins, les symptômes peuvent être très sévères, voire invalidants (fortes rhinites avec irritations et picotements du nez, crises d’éternuements, conjonctivites et larmoiements…). La pollinose la plus connue est « le rhume des foins » 

 

Comment limiter l’allergie au pollen ?

Quelques conseils simples en période de pollinisation :

  • Les personnes allergiques sont invitées à prendre leur traitement ou à demander conseil à leur médecin
  • Préférer les activités en plein air tôt le matin. Ce moment de la journée, le taux de pollens est plus faible
  • Eviter d’ouvrir les fenêtres en voiture 
  • Limiter les promenades à la campagne et opter pour le bord de mer
  • Eviter le jardinage dont la tonte de gazon
  • Se rincer les cheveux le soir pour éliminer le pollen qui s’y serait déposé
  • Penser à porter un chapeau et des lunettes
  • Eviter les substances irritantes de surcroit (tabac, produits de bricolage ou d’entretien…)

Potentiel allergisant des pollens

A l’initiative du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), on classe en France les espèces selon un potentiel allergisant allant de 0  à 5 (0 étant un potentiel nul et 5 un potentiel très fort). Dans notre région, les pollens les plus allergisants sont les pollens de bouleau et les pollens de graminées, puis viennent le noisetier, l’aulne, le frêne et le chêne. 

bouleau

Pollen de bouleau

graminée png

Pollen de graminée

Risque allergique

Chaque semaine, le RNSA fixe le risque allergique en fonction du potentiel allergisant des pollens rencontrés et de leur quantité. Le risque allergique va de 0 (nul) à 5 (très élevé). S’il est important, le patient devra prendre correctement son traitement, voire le renforcer sur conseil de son médecin. 

Interaction avec la pollution atmosphérique chimique

Certaines études récentes tendent à montrer que la pollution atmosphérique augmente le risque d’allergie aux pollens (ou pollinose). La progression des concentrations de pollens est supérieure en milieu urbain avec  une augmentation de 3% par an  au lieu de 1% pour les zones rurales. Cette différence est  due aux taux de dioxyde de carbone (CO2) plus élevés en ville.

L’évaluation du risque allergique en Normandie

En 2016, il existait 62 capteurs de pollens répartis sur le territoire métropolitain. L’ensemble des données est centralisé par le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique). En Normandie, deux capteurs de pollens assurent la surveillance :

  • Le premier, situé à Caen, depuis 2003 est géré par Atmo Normandie  ;
  • Le second, installé à Rouen depuis 1988, est géré par l’association APRIAN (Association Pour la Recherche et l’Information des Allergies en Normandie).

En parallèle les médecins qui participent au réseau (des généralistes, des pédiatres, des allergologues, des ORL…) surveillent et comptabilisent les symptômes (rhinites, conjonctivites, toux, asthme, etc.) observés chez les patients qu'ils reçoivent chaque semaine. Toutes ces données sont transmises également au RNSA. 

capteur pollens

Capteur pollens

Depuis 2016, le suivi des pollens est complété par un Pollinarium sentinelle®, situé aux Jardins suspendus au Havre. Y sont réunies les principales espèces de plantes (plantain, armoise, graminées…), arbustes et arbres sauvages (bouleau, noisetier…) de la région dont le pollen est allergisant. 
Une observation quotidienne par les jardiniers permet de détecter le début et la fin d'émission de pollen de chaque espèce et de transmettre ces informations par mail aux personnes allergiques inscrites à l'Alerte pollens.

Plus d’information sur le Bulletin Pollens en page d’accueil.