Envoyer à un ami
     
A  
Votre mail  
Sujet  
Message  
   
Votre message a bien été envoyé !
Ozone (O3)

Dans la stratosphère (entre 10 et 60 km d'altitude), l'ozone (O3) constitue un filtre naturel qui protège la vie sur terre de l'action néfaste des rayons du soleil (ultraviolets). Le "trou d'ozone" est une disparition partielle de ce filtre, liée à l'effet "destructeur d'ozone" de certains polluants émis dans la troposphère et qui migrent lentement dans la stratosphère.

Les sources

Dans la troposphère (entre le sol et 10 km) les taux d'O3 devraient être naturellement faibles. Cet ozone est un polluant dit "secondaire". Il résulte généralement de la transformation chimique dans l'atmosphère de certains polluants dits "primaires" (en particulier NOx et COV), sous l'effet des rayonnements solaires. Les mécanismes réactionnels sont complexes et les plus fortes concentrations d'O3 apparaissent l'été, en périphérie des zones émettrices des polluants primaires, puis peuvent être transportées sur de grandes distances.

Les effets sur l'environnement 

L'O3 a un effet néfaste sur la végétation (sur le rendement des cultures par exemple) et sur certains matériaux (caoutchouc...). Il contribue à l'effet de serre et aux pluies acides.

Les normes

Seuil d'information et de recommandations aux personnes sensibles Seuil d'alerte à la population
(mise en œuvre progressive des mesures d'urgence
180 µg/m3 en moyenne horaire  240 µg/m3 en moyenne horaire
 sur 3 heures consécutives
300 µg/m3 en moyenne horaire
 sur 3 heures consécutives
360 µg/m3 en moyenne horaire

En Haute-Normandie, ces seuils sont régis par l'arrêté inter-préfectoral du 9 mars 2015.

Objectif de qualité pour la protection de la santé humaine Objectif de qualité pour la protection de la végétation
120 µg/m3 pour le maximum journalier de la moyenne sur huit heures
 pendant une année civile
6 000 µg/m3.h en AOT40
 calculé à partir des valeurs enregistrées sur une heure de mai à juillet
Valeur cible pour la protection de la santé humaine Valeur cible pour la protection de la végétation
120 µg/m3 pour le maximum journalier de la moyenne sur huit heures
 seuil à ne pas dépasser plus de vingt-cinq jours par année civile en moyenne calculée sur trois ans 
18 000 µg/m3.h en AOT40
 calculées à partir des valeurs sur une heure de mai à juillet en moyenne calculée sur cinq ans