Envoyer à un ami
     
A  
Votre mail  
Sujet  
Message  
   
Votre message a bien été envoyé !
Accueil > Publications > Publications téléchargeables
Rapports d'études

Mesure des retombées atmosphériques de métaux et de dioxines autour de l’UIOM ECOVAL de Guichainville (Octobre – décembre 2015)
25 07 2016

Ce rapport présente les résultats de la campagne de mesure des retombées atmosphériques réalisée autour de l’incinérateur d’ordures ménagères ECOVAL de l’agglomération d’Evreux à l’automne 2015. Elle a pour objectif de déterminer si un impact de l’UIOM sur son environnement proche est détectable. Pour cela, des mesures dans des jauges de dépôt ont été mises en œuvre sur 4 sites ruraux répartis autour d’ECOVAL pour les polluants suivants : 14 métaux particulaires, et dioxines et furanes.


Type de fichier : pdf
Taille : 1,11 MB

Mesures de chlorures et fluorures totaux et de 14 métaux particulaires à la station industrielle de Gonfreville l'Orcher . Année 2015
08 07 2016

Des mesures de 14 métaux particulaires (Antimoine, Arsenic, Cadmium, Chrome, Cobalt, Cuivre, Etain, Manganèse, Nickel, Plomb, Sélénium, Tellure, Vanadium, Zinc) et de chlorures et fluorures (indicateurs des acides chlorhydrique et fluorhydrique) ont été réalisées à la station de mesure de Gonfreville l’Orcher tout au long de l’année 2015.Ce travail réalisé pour la cinquième année consécutive a pour objectif d’améliorer les connaissances sur ces composés, pour la plupart non réglementés dans l’air ambiant mais présents au niveau des zones industrielles de la région et de connaître leur évolution dans le temps. Par ailleurs, la centrale thermique EDF du Havre étant soumise à surveillance dans l’environnement pour certains de ces composés par arrêté préfectoral, ce travail a aussi pour objectif d’évaluer l’éventuel impact de la centrale sur les concentrations mesurées à Gonfreville l’Orcher.


Type de fichier : pdf
Taille : 0,94 MB

Surveillance des retombées atmosphériques autour des incinérateurs de l’agglomération rouennaise sur la période : 2009 à 2015
30 06 2016
jauges
Ce rapport dresse un bilan des sept années de surveillance des retombées atmosphériques autour des trois incinérateurs VESTA, EMERAUDE et TRIADIS SERVICES. Des propositions sont ensuite formulées pour faire évoluer cette surveillance pour les années à venir, en s’appuyant notamment sur les recommandations d’un nouveau guide de l’INERIS publié en 2014.
lichen

Photo Aair Lichens


Type de fichier : pdf
Taille : 4,24 MB

Evaluation des teneurs en benzène en air intérieur à Petit-Couronne dans la zone résidentielle touchée par une pollution de la nappe phréatique par des hydrocarbures : campagne année 2015
08 06 2016

La nappe phréatique située sous la commune de Petit-Couronne est en partie polluée par des hydrocarbures. Depuis 2008, chaque année, Air Normand, en collaboration avec la Mairie de Petit-Couronne, la DREAL, l’ARS, la société des Pétroles Shell et AECOM, réalise des mesures de benzène à l’intérieur d’habitations, d’entreprises et de lieux publics situés au-dessus ou à proximité de la nappe polluée. Le présent rapport présente les résultats des campagnes de mesures réalisées en été et hiver 2015. On observe une baisse sensible des concentrations de benzène dans les habitations entre 2008, date de début des travaux d’amélioration de la qualité de l’air intérieur dans les habitations et 2015. Néanmoins certaines habitations présentent encore des concentrations au-delà des valeurs de références de l’ANSES et du HCSP justifiant la continuation des actions engagées.


Type de fichier : pdf
Taille : 3,11 MB

Evaluation de la qualité de l’air intérieur – Ecoles Pépinières Saint Julien - Rouen
21 04 2016

(phase 2 – décembre 2015)

Dans le cadre du second Plan Régional Santé Environnement, l'Agence Régionale de Santé (ARS) et Air Normand mettent en œuvre des actions de prévention et de sensibilisation aux risques sanitaires liés à la qualité de l’air intérieur (QAI) dans les établissements recevant du public. Les parents d’élèves du groupe scolaire Pépinières Saint Julien ainsi que la ville de Rouen ont souhaité bénéficier de l’intervention d’Air Normand et de l’ARS du fait de la présence récurrente de moisissures dans certaines salles de classes du groupe scolaire. Air Normand, en collaboration avec l’ARS et les services de la ville de Rouen a réalisé une première campagne de mesures de la QAI en avril 2014 puis une seconde en décembre 2015. Entre ces deux dates, la ville de Rouen a procédé à des travaux de nettoyage, rénovation et isolation.Au vu de la problématique, les mesures ont porté d’une part sur des indicateurs de confort (en particulier le confinement de l’air) et d’autre part sur l’évaluation de la contamination fongique.


Type de fichier : pdf
Taille : 2,46 MB

Méthodologie pour l'estimation des émissions indirectes de gaz à effet de serre à l'échelle de la Métropole Rouen Normandie.
19 04 2016

L'estimation des émissions indirectes de GES (appelées « SCOPE 3 ») a été réalisée sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie (MRN) pour les années 2008, 2010 et 2012.
Quelle que soit l'année considérée, les estimations obtenues à partir de l'approche méthodologique choisie par Air Normand montrent que les émissions SCOPE 3 représentent au moins 60% des émissions totales de GES.
 Les émissions indirectes de GES liées à la fabrication externe de produits consommés sur le territoire de la MRN représentent le poste d'émission le plus important du SCOPE 3.


Type de fichier : pdf
Taille : 2,46 MB

Surveillance des Hydrocarbures aromatiques polycycliques en 2015
31 03 2016

En 2015, Air C.O.M. a poursuivi la surveillance des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) réglementés démarrée en 2014 à la station de Caen Chemin Vert située en Zone Urbaine Régionale.
 
L’évaluation préliminaire (2009-2013) réalisée sur différents sites de Basse-Normandie, avait montré des concentrations en moyennes annuelles largement inférieures aux valeurs limites et aux seuils d’évaluation bas (SEI) pour le Benzo(a)pyrène B(a)P, seul HAP réglementé. Au regard des exigences de la directive européenne et des résultats obtenus, la surveillance des HAP en Basse-Normandie n’est donc pas obligatoire ; seule une couverture temporelle d’au moins 14% de l’année est nécessaire sur un site de mesure régional.

En 2015, les concentrations moyennes annuelles obtenues pour le B(a)P sont toutes inférieures aux normes environnementales en vigueur.


Type de fichier : pdf
Taille : 1,39 MB

Surveillance des métaux lourds en Basse-Normandie en 2015
31 03 2016

En 2015, Air C.O.M. a continué la surveillance des métaux lourds réglementés démarrée en 2014 à la station de Caen Chemin Vert située en Zone Urbaine Régionale (ZUR). Elle concerne le cadmium (Cd), le nickel (Ni), le plomb (Pb) et l’arsenic (As),
L’évaluation préliminaire (2009-2013) réalisée sur différents sites de Basse-Normandie, avait montré des concentrations en moyennes annuelles largement inférieures aux valeurs limites et aux seuils d’évaluation bas (SEI) pour les métaux concernés. Au regard des exigences de la directive européenne et des résultats obtenus, la surveillance des métaux lourds en Basse-Normandie n’est donc pas obligatoire ; seule une couverture temporelle d’au moins 14% de l’année est nécessaire sur un site de mesure régional.

En 2015, les concentrations moyennes annuelles obtenues pour les métaux lourds réglementés : le cadmium (Cd), le nickel (Ni), le plomb (Pb) et l’arsenic (As) sont toutes inférieures aux normes environnementales en vigueur.


Type de fichier : pdf
Taille : 1,09 MB

Surveillance allergo-pollinique en Basse-Normandie 2015
17 03 2016

Depuis 2003, Air C.O.M. assure la surveillance allergo-pollinique en Basse-Normandie. En 2015, Air C.O.M. a renouvelé cette surveillance en effectuant les relevés et les comptages des pollens du 19 février au 21 septembre, le capteur étant situé sur le toit de l’immeuble « le Pentacle », avenue de Tsukuba au Citis à Hérouville-Saint-Clair.
En 2015, l’exposition aux pollens a été plus importante qu’en 2014 de plus de 35 % (avec 27724 grains en données polliniques totales contre 20290 grains en 2014). C’est une des valeurs observées les plus élevées depuis le démarrage de la surveillance allergo-pollinique par Air C.O.M., le nombre de grains de pollens en 2006 ayant atteint 28971 grains.


Type de fichier : pdf
Taille : 1,05 MB

Surveillance des dioxines en Basse-Normandie 2015
17 03 2016

Depuis la fin de l’année 2014, Air C.O.M. a installé deux points de prélèvement pour l’analyse des dioxines et furanes dans les retombées atmosphériques en Basse-Normandie afin d’avoir une meilleure connaissance des niveaux observés dans la région. Les sites de prélèvement sont au nombre de deux avec un site urbain dans le Calvados à Hérouville St Clair et un site rural dans l’Orne à la station MERA à La Coulonche.
Les niveaux relevés en dioxines et furanes sur les deux sites de prélèvements à La Coulonche et à Hérouville sont faibles et les valeurs observées sont celles d’une zone rurale.


Type de fichier : pdf
Taille : 1,82 MB

Evaluation de la qualité de l’air intérieur au sein de la Pépinière d’entreprises Seine Ecopolis
11 03 2016

2014 - 2015

ECOPOLIS
Dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement II et de son Programme de Surveillance de la Qualité de l’Air (2010-2015), Air Normand développe des actions de sensibilisation sur le thème de la Qualité de l’Air Intérieur (QAI). En 2014, la Métropole Rouen-Normandie a entrepris la construction d’une Pépinière d’entreprises « Seine Ecopolis » à Saint Etienne du Rouvray. Ce bâtiment a été conçu en visant l’exemplarité tant du point de vue des performances thermiques qu’en termes d’excellence environnementale et de confort pour les occupants et les usagers du bâtiment. A l’occasion de cette construction, il a été décidé d’évaluer la qualité de l’air intérieur pendant la 1ère année de vie du bâtiment Seine Ecopolis. L’objectif est d’en tirer des enseignements pour valider ou pour améliorer le choix des matériaux et du mobilier (associés au système de ventilation) pour de futures constructions ou rénovations. Les résultats de cette étude serviront également à diffuser les bonnes pratiques et sensibiliser les différents publics sur le thème de la QAI. »

Type de fichier : pdf
Taille : 2,80 MB

Suivi du 1,3-butadiène sous les vents d’OMNOVA Solutions
09 02 2016
Mai-Juin 2015 
Dans le cadre du Programme de Surveillance de la Qualité de l’Air 2010-2015 d’Air Normand et en cohérence avec les études sanitaires de zone, les travaux du groupe de travail santé-environnement du SPPPI (Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles) et les travaux de la commission Air du SPPPI, un programme de surveillance des pollutions industrielles autour de la zone industrielle du Havre a été défini pour la période 2013 à 2015. Ce programme prévoyait notamment en 2015, un suivi du 1,3-butadiène en zone industrielle sous les vents de l’industriel OMNOVA Solutions. Le présent rapport expose et analyse les résultats de ces mesures. 
figure1_rapport

Type de fichier : pdf
Taille : 1,35 MB

Surveillance de l’UIOM du SYVEDAC - Campagne 2015
08 02 2016
Surveillance de l'UIOM du SYVEDAC  - Campagne 2014-1

Air C.O.M. a effectué en 2015 une nouvelle évaluation des niveaux de pollution dans l’environnement de l’usine d’incinération de Colombelles avec d’une part, la mesure des dioxines et furanes dans les retombées atmosphériques et d’autre part, les concentrations de neuf métaux lourds dans l’air ambiant.
Les résultats de la campagne 2015 sont dans la continuité des années précédentes. Les quantités de dioxines-furanes et de métaux lourds restent faibles durant la période d’étude qui a démarré le 27 juillet pour se terminer le 6 octobre 2015.


Type de fichier : pdf
Taille : 3,77 MB

Evaluation de la qualité de l’air intérieur Collège Alain - Maromme
04 02 2016
Suite à la rénovation d’une partie du collège selon la démarche Haute Qualité Environnementale 
2013-2014
entrée (2)
En 2013, le Conseil Général de Seine-Maritime (CG76) a entrepris la rénovation d’une aile du collège Alain à Maromme. Cette rénovation a été réalisée selon une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE). Dans le cadre de ces travaux, une réflexion a été engagée entre le maître d’ouvrage (CG 76) et le maître d’œuvre afin de privilégier des matériaux de construction et d’ameublement ayant un impact moindre sur la qualité de l’air intérieur et installer une ventilation performante à la fois en terme d’efficacité énergétique et pour garantir un bon renouvellement de l’air. 

A l’occasion de ces travaux de rénovation, une convention d’étude a été signée entre le CG76 et Air Normand. Les objectifs de l’étude sont :

  • D’évaluer l’impact des matériaux de construction et d’ameublement sur la qualité de l’air intérieur du collège au cours du temps,
  • D’effectuer un retour d’expérience sur les choix effectués,
  • De diffuser les bonnes pratiques en matière de choix de matériaux, de mobilier et sur la ventilation.

Type de fichier : pdf
Taille : 3,60 MB

Campagne pilote d’évaluation de la qualité de l’air intérieur dans des bâtiments haut-normands performants en énergie
08 01 2016
PREBAT
Dans le cadre du programme PREBAT (Programme de Recherche et d’Expérimentation sur l’Energie dans le Bâtiment), l’ADEME, le CEREMA (Centre d’Etudes et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) et AIR NORMAND ont testé à partir de 2011 un protocole expérimental relatif à la qualité de l’air intérieur dans des opérations lauréates PREBAT en Haute Normandie.
L’objectif principal de ce travail était de valider le protocole afin de le déployer à d’autres opérations PREBAT en France et de pouvoir ainsi disposer rapidement d’un premier retour d’expérience sur la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments performants en énergie.
Finalement ce travail a permis d’alimenter les réflexions d’un groupe de travail piloté par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), opérateur de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI). Ce qui a abouti à la publication de protocoles harmonisés nationaux.Ces protocoles d’enquête permettent à la fois de disposer d’un retour d’expérience sur les performances énergétiques réelles d’un bâtiment et par ailleurs de les mettre au regard de la qualité sanitaire du bâtiment et de son confort (acoustique, éclairement…). »

Type de fichier : pdf
Taille : 2,44 MB